Accueil

35327063433_61408e5ec7_oGwen Hamilton

Diplômée en avril 2019 : Baccalauréat en français langue seconde, mineure en études celtiques à l’Université d’Ottawa

Langues principales : Français, Anglais, Irlandais (gaélique)

Courriel : ghami069@uottawa.ca

 


Bonjour et bienvenue!

Ce site est un témoignage de mes compétences en français. Il agit comme portfolio vitrine pour démontrer ma progression en apprentissage du français et pour souligner mes expériences professionnelles dans des milieux francophones/franco-majoritaires. Ainsi, vous trouverez mes certifications officielles, des lettres de références, mon attestation des heures de bénévolat et des exemples de mon écriture et de mon français oral. Mon portfolio inclut également une section dédiée à mes plans futurs ce qui montre ma détermination à continuer mon apprentissage du français.

Mon portfolio montre non seulement mes compétences en français, mais aussi mes habiletés en didactique des langues secondes. J’ai déjà beaucoup d’expérience en enseignement. J’ai enseigné pendant deux années aux cadets de l’air (escadron 5 Cyclone) et au club 4-H du comté Dundas. Quant à l’enseignement des langues secondes, j’ai enseigné l’anglais au Guatemala pendant une semaine en 12e année du secondaire et en Ukraine pendant un mois en juin 2016. J’ai aussi enseigné le français en Ukraine pendant le mois de juillet 2016. Finalement, depuis le mois de septembre 2018, je suis bénévole dans une classe à l’école élémentaire Half-Moon Bay. Mon expérience antérieure montre ma passion pour l’enseignement et je serais donc une candidate idéale pour le programme de formation à l’enseignement à l’Université d’Ottawa.


Qui suis-je?

Comme il est indiqué partout dans ce site, je m’appelle Gwen Hamilton. Je suis actuellement étudiante de quatrième année en français langue seconde à l’Université d’Ottawa. J’habite dans la région de la capitale du Canada depuis ma naissance. En ce moment, je vis à Russell, un village bilingue situé à environ 30 km au sud-est de la ville.

L’histoire de mon apprentissage du français est un peu folle, un peu incroyable. Mes parents m’ont inscrite à une école élémentaire francophone (Ste-Thérèse d’Avila, à photo_2Marionville) parce que la famille du côté de ma mère est francophone. Pourtant, ma mère ne connait que quelques mots en français donc elle ne peut communiquer qu’avec les quelques membres de sa famille qui sont bilingues. Pour que moi et mon frère puissions interagir avec notre parenté francophone, nos premiers dix ans d’éducation ont été réalisés dans une école francophone. Comme mon anglais était affreux après dix ans d’enseignement en français, mes parents m’ont envoyée à une école anglophone à Russell et mes quatre années du secondaire ont été réalisées dans le programme d’immersion à St-Thomas-Aquinas.

Pendant ces quatre années, alors que mon anglais s’améliorait, mon français s’est rapidement détérioré. Je ressentais la perte, comme si à chaque journée un peu de mon identité franco-ontarienne disparaissait. À la fin, je ne me considérais plus comme membre de la communauté francophone. Je suis devenue apprenante de la langue. Ce sentiment de perte et la peur qu’un jour je ne pourrai plus parler français, la première langue que j’ai pu lire et écrire, sont les raisons pour lesquelles j’ai décidé d’étudier à l’Université d’Ottawa dans un programme en français. Je voulais faire une formation en Lettres françaises, mais comme ma formation à l’école secondaire était en anglais, j’ai dû m’inscrire au programme de français langue seconde.

Après mon bac, je poursuivrai une maîtrise en Études irlandaises : histoire et littérature à l’Université Nationale de l’Irlande à Galway. Ensuite, je reviendrai à l’Université d’Ottawa pour poursuivre ma formation à l’enseignement.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close